Edvard Munch - biographie - Articles - visitoslo.com

A propos d’Edvard Munch

Brève présentation de l'artiste Edvard Munch et de ses liens avec Oslo.

L’artiste Edvard Munch

Edvard Munch, autoportrait (1881-1882)
Edvard Munch, autoportrait (1881-1882)
Photo: Munch-museet/Munch-Ellingsen-gruppen/BONO

Munch est volontiers classé par les historiens d’art comme symboliste et comme un représentant précoce de l’expressionnisme, un courant artistique essentiel de la première moitié du 20e siècle. Dans les années 1880 déjà, alors qu’il n’était qu’un jeune artiste, Munch a traduit ses émotions dans son art. Il représentait en cela une rupture avec le naturalisme de l’époque et sa préférence pour les aspects extérieurs et objectifs. Il anticipa le tournant qui allait se produire dans les années 1890, en faveur du psychologique et du subjectif. Des thèmes existentiels comme l’angoisse, la mort, l’amour, la jalousie et la mélancolie prennent la première place dans son œuvre.

 

Rendre compte de sentiments puissants et subjectifs exigeait une autre forme d’expression que celle du naturalisme. C’est dans sa quête pour exprimer « les états d’âme les plus subtils » que Munch a développé son langage caractéristique. Dans l’art de Munch, réalités intérieure et extérieure se confondent dans de grandes surfaces délimitées par des contours précis. Les motifs sont stylisés et réduits à des symboles abstraits de différents sentiments et états d’âme. Munch créa progressivement un ensemble de symboles imagés qu’il utilisait pour représenter des sentiments et des états d’âme. Les couleurs jouent aussi souvent un rôle symbolique important dans l’art de Munch.

 

La productivité de Munch était inhabituelle. Il est surtout célèbre pour ses peintures, mais il avait recours à beaucoup d’autres techniques aussi. Il était notamment un graphiste innovateur et testait avec enthousiasme de nouveaux supports tels que la photographie et le cinéma.

 

Oslo dans la vie d’Edvard Munch

Edvard Munch : L'Enfant malade
Edvard Munch : L'Enfant malade
Photo: Nasjonalgalleriet

Edvard Munch est né à Løten, au nord d’Oslo, en 1863. La famille Munch déménagea à Kristiania (nom de la capitale à l’époque) lorsqu’Edvard avait un an. C’est là qu’il grandit, à différentes adresses, surtout dans le quartier Grünerløkka.

 

C’est pendant qu’il vivait à Oslo que Munch décida de devenir artiste. C’est là qu’il commença sa formation artistique, et c’est là aussi qu’il se démarqua de la tradition de l’époque et fit ses premiers pas en direction de l’expressionnisme qui allait le rendre si célèbre, avec des tableaux comme L’Enfant malade (première version, 1885-1886).

 

En 1889, Munch quitta Kristiania. Il allait s’écouler 20 ans sans qu’il ait de résidence fixe dans la ville. Au cours de cette période, il séjourna beaucoup à Paris et à Berlin entre autres. Il passa cependant quelque temps à Oslo dans les années 1890. Il eut notamment une exposition controversée à la galerie d’art Blomqvist en 1895.

 

Au cours des années 1900, les rapports de Munch avec la capitale furent difficiles et il séjourna plus au sud, dans le fjord d’Oslo, lorsqu’il venait en Norvège. En 1916, il revint cependant dans la région de Kristiania, où il acheta la propriété Ekely à Skøyen. Il y avait à la fois sa résidence et son atelier. Il était toujours un artiste très productif, mais évitait Oslo et ses habitants. Ekely resta le domicile de Munch jusqu’à sa mort en 1944.

 

 

Sources: Frank Høifødt. 2002. Munch in Oslo. Damm; www.munch-museet.no

Visitoslo.com uses cookies

for statistics etc. By using the site, you consent to our use of cookies. Read more.

Close