Oslo, Capitale verte européenne en 2019

Une ville pour le futur

Envie d’explorer une ville pleine de quartiers pérennes, de rues sans voitures et de restaurants gastronomiques respectueux de l’environnement ? Bienvenue dans la Capitale verte européenne 2019 ! 

Le statut d’Oslo comme capitale verte ne s’explique pas uniquement par les nombreux parcs et les vastes forêts de la ville. Les urbanistes, les politiques et différentes entreprises travaillent dur depuis longtemps pour réduire l’empreinte carbone d’Oslo et garantir un avenir durable à tous. Leurs efforts ont été remarqués par la Commission européenne, qui a désigné Oslo Capitale verte européenne pour 2019.

 

Continuez votre lecture si vous souhaitez en savoir plus sur ce qui fait d’Oslo une ville durable hors du commun.

 

Un développement urbain durable

 

Oslo compte parmi les capitales d’Europe dont la croissance est la plus rapide. De grands projets de construction, dont un principe directeur a souvent été le développement durable, ont marqué la ville durant les dernières décennies.

 

Le nouveau quartier Vulkan, construit dans une ancienne zone industrielle près du fleuve Akerselva, est une véritable vitrine pour l’urbanisme respectueux de l’environnement. La volonté des urbanistes de créer un quartier efficace sur le plan énergétique a notamment suscité la création d’une centrale énergétique locale avec puits géothermiques, bâtiments dotés de façades de capteurs solaires et deux hôtels récupérant l’énergie des chambres froides et des ascenseurs.

 

Foodtruck in the Vulkan neighbourhood
Foodtruck in the Vulkan neighbourhood
Photo: VisitOSLO/Didrick Stenersen

Les urbanistes d’Oslo ont également préservé la faune de la ville et veillé à un recyclage intelligent lorsque c'était possible. Lors du développement du quartier Tjuvholmen au bord du fjord d’Oslo, les plans d’urbanisme prévoyaient des récifs artificiels sous-marins avec des cachettes pour les poissons et les crustacés. A Sørenga, un autre nouveau quartier d’Oslo, l’ancien pont où la circulation était très dense a été transformé en parc panoramique et espace de plein air – un bon exemple de réutilisation d’anciennes structures dans un quartier moderne.

 

Les nouveaux bâtiments phares qui sont actuellement en cours de construction dans le centre, le nouveau musée Munch, la nouvelle bibliothèque Deichman ainsi que le nouveau Musée national, sont tous construits d’une manière aussi durable que possible. Ces bâtiments auront une faible empreinte carbone lorsqu’ils seront mis en utilisation.


Une ville sans voitures

 

Les responsables politiques d’Oslo jouent un rôle important dans la transformation verte de la ville. Grâce à l'initiative baptisée Ville sans voitures, la municipalité d’Oslo a supprimé des places de stationnement et limité la circulation afin de laisser davantage d’espace aux vélos, aux bancs, aux espaces verts, aux fêtes de rue et autres activités pouvant rendre les gens heureux et l’air plus propre.

Marisa Ferreira: Shall we dance?
Marisa Ferreira: Shall we dance?
Photo: VisitOSLO/Didrick Stenersen

 

Les anciens sanctuaires automobiles ont été aménagés de manières innovantes et originales. Si vous passez devant la forteresse d’Akershus, par exemple, vous verrez (et entendrez) un drôle d’engin. Il s’agit d’un ancien parcmètre qui a été transformé en haut-parleur WIFI, où vous pouvez enregistrer votre propre musique et danser sur d’anciennes places de stationnement.

 

Entrepreneuriat écologique

 

Outre les efforts conséquents des urbanistes et des politiques, Oslo regorge de petits projets et d’entreprises dont l’action est importante pour faire d’Oslo une ville durable.

Non loin de la gare centrale d’Oslo se trouve Losæter, un vaste jardin communautaire, qui est également le lieu de travail du premier fermier urbain d’Oslo. Un peu plus à l’est, ce qu'on appelle le Quartier agricole est en train de prendre forme, avec de nombreux projets durables intéressants dans les domaines de la gastronomie, de l’environnement, de l’urbanisme, de la technologie, de la culture et de la musique. De nombreuses initiatives de ce type verront le jour dans les années à venir.

Losæter urban farm at Sørenga
Losæter urban farm at Sørenga
Photo: Visit Oslo Region/Didrick Stenersen


Et il y a bien entendu des restaurants comme Maaemo, qui servent des repas gastronomiques de haut niveau, préparés avec des produits bio et locaux. Consultez notre guide écologique d’Oslo pour trouver d’autres restaurants respectueux de l’environnement et d’autres suggestions pour un séjour durable à Oslo.

Le saviez-vous ?

L’aéroport d’Oslo est l’un des aéroports les plus respectueux de l’environnement au monde
Le nouveau terminal de l’aéroport est le premier bâtiment aéroportuaire au monde à avoir reçu la note « excellent » du BREEAM. Non seulement le bâtiment se compose de matériaux respectueux de l’environnement, mais il a également des capacités formidables : il collecte et stocke la neige dans un dépôt qui est utilisé pour refroidir le terminal en été.

Young traveller at the Oslo Airport
Young traveller at the Oslo Airport
Photo: OSL/Nordic Office of Architecture


Le plus grand festival de musique d’Oslo, Øya, est l’un des festivals les plus écologiques du monde

Le festival Øya est en tête du classement réputé Greener festivals sur les festivals écologiques. L’importance donnée au respect de l’environnement par les organisateurs des festivals se reflète aussi bien dans la gestion des déchets et le transport que dans l’offre alimentaire et le choix du papier de toilettes.

Hammocks at the Øya music festival
Hammocks at the Øya music festival
Photo: Visitosloregion/Didrick Stenersen


Oslo a réalisé la première « autoroute d’abeilles » du monde pour les abeilles menacées d’extinction

Cette « autoroute » est un itinéraire qui passe entre des cimetières fleuris, des terrasses en toiture, des parcs et des balcons pleins de fleurs et est censée assurer aux petits pollinisateurs un passage en toute sécurité à travers la ville.

Urban beekeepers in Barcode
Urban beekeepers in Barcode
Photo: VisitOSLO/Didrick Stenersen

Qu’est-ce qu’une Capitale verte européenne ?

La Capitale verte européenne est élue tous les ans par la Commission européenne, qui décerne le prix à une ville qui a établi des normes environnementales élevées, s’est fixé des objectifs ambitieux pour améliorer encore l’environnement et le développement durable, et peut servir de modèle pour d’autres villes européennes.

European Green Capital winner 2019
European Green Capital winner 2019
Photo: European Commission
Visitoslo.com uses cookies

for statistics etc. By using the site, you consent to our use of cookies. Read more.

Close