Les meilleurs souvenirs de concert à Oslo des musiciens

Les meilleurs souvenirs de concert à Oslo des musiciens

La capitale abrite d’innombrables musiciens et chanteurs talentueux, de A-Ha à Unge Ferrari. Nous avons demandé à certains d’entre eux de nous parler de leurs meilleurs souvenirs de concerts à Oslo.

Tout le monde débute quelque part. Pour évoluer en tant que musicien, il faut sortir et découvrir la musique des autres. Oslo est une ville qui regorge d’expériences musicales, avec plusieurs milliers de concerts chaque année et de nombreuses salles de concert !

 

Thea Glenton Raknes (Thea & The Wild)


L'indie-pop délicat de Thea rappelle à la fois Florence & The Machine et Roy Orbison, et offre d'agréables surprises à tout moment.

Thea Glenton Raknes

Photo: Indianer


« J’ai tellement de bons souvenirs de concert à Oslo. Par exemple lorsque j’ai pu voir les fameux Buzzcocks dans la formidable cave à rock qui s’appelait Garage, dans Grensen, en 2009. Ou quand Bambino a accompagné Monica Heldal sur la scène lors du festival Norwegian Wood en 2015. Ou encore, l’année dernière, le concert du groupe de Torshov The Switch à Ingensteds, une salle très sympa tout près d’Akerselva. »

 

Kenneth Engebretsen

Kenneth Engebretsen
Photo: Samuel John Ditta


Kenneth a été appelé « le seul véritable rappeur en Norvège » par le magazine Natt&Dag. Il ne communique qu’à l’aide de MAJUSCULES.


« Mon meilleur souvenir de concert est sans doute mon premier concert. J'étais encore jeune et prometteur lorsque j’ai vu MC Hammer à Oslo Spektrum avec mon ami d’enfance. C'était spécial. A la fois de voir MC Hammer en vrai, et la taille et l’acoustique d’Oslo Spektrum. J’ai hâte d’y jouer, héhé ! C'était archiplein, et pour un gamin la salle semblait encore plus grande qu’elle ne l’est réellement. C'était formidable. Je tiens également à rendre hommage à mes amis Chirag et Magdi de Karpe Diem, qui ont  été très impressionnants à Oslo cette année. »


Kenneth a un seul message à l’intention des amateurs de musique qui vivent en dehors de la ville :


« Venez à Oslo ! Héhé ! »

 

Even Steine (Kid Astray)

Kid Astray
Photo: Christian Zervos


Le gitariste Even Steine et le reste du groupe Kid Astray a conquis les quatre coins du monde, d'Oslo à Osaka, avec son indie-pop sur lequel on danse très bien.


« Tard un soir durant le festival by:Larm 2014, mon groupe et moi nous sommes retrouvés tout à fait par hasard chez Mono, où une version précoce d’Emile the Duke était sur scène. A l’époque, il rappait en anglais sur le monde des affaires et sur Oslo. Il était accompagné d’un formidable petit groupe composé de musiciens de jazz très performants. La combinaison de rap, marimba électrique et de synthé à la Miami Vice était curieusement efficace. Depuis, j’ai vu quelques spectacles similaires à Oslo. Ce sont justement ces concerts qui vous restent en mémoire toute la vie. »

 

Sondre Lerche

Sondre Lerche
PLZ / Tiger Safari


Sondre Lerche est une grosse pointure du rock norvégien depuis plus de quinze ans. C’est l’un des musiciens les plus appréciés du pays, même en live.


« Les premiers qui me viennent à l'esprit sont Francis and the Lights au Parkteatret l'été dernier. Ils ont beaucoup de charisme, d'assurance et de talent. C'était un one-man-show assez remarquable. Et le Parkteatret est parfait pour ce genre de concerts : intime et élégant. »

 

Lars Lillo-Stenberg (deLillos)

Lars Lillo-Stenberg
Photo: kaia Means


Lars Lillo-Stenberg et son groupe deLillos est connu dans toute la Norvège pour leurs belles et drôles de chansons sur les petites choses de la vie : une belle journée d'été ou un cuisinier fou.


« J’avais 10 ans. J’ai vu Jethro Tull dans l’ancienne la salle de Njårdhallen en 1972, avec Gentle Giant pour chauffer la salle. En 1972, Jethro Tull était l’un des grands. Presque au même niveau que Pink Floyd et Led Zeppelin. Les vigiles ont été débordés et au bout d'un moment, j’étais tout près de la scène. Je pouvais presque toucher le pianiste John Evan. Pas de barrières. J’étais sidéré. Ian Anderson était au meilleur de sa forme et avait de drôles de vêtements. Il ressemblait à la fois à un vagabond et à une sorte de personnage de la haute société tiré d’une pièce de Shakespeare, se pavanant tout en nous offrant des solos virtuoses à la flûte dont je n'ai jamais entendu l'équivalent depuis. »

 

Ingeborg Marie Mohn (No. 4)

 

No. 4
Photo: Anne Valeur

No. 4 est en passe de devenir l’un des groupes de pop-rock les plus intéressants de Norvège. Leur concert cet automne à Sentrum Scene est presque complet.


« On était à un concert de Rickie Lee Jones à Oslo au Rockefeller il y a un an. Comme nous l’apprécions beaucoup toutes les trois, nous nous réjouissions beaucoup à l’idée de ce concert ! Nous étions les plus jeunes dans le public - et il n’y avait pas beaucoup de monde au début. C’était absolument magique ! Elle était très proche de tout le public et nous avons tous quitté la salle avec beaucoup de souvenirs de Rickie. »

 

Sigurd Wongraven og Kjetil Haraldstad (Satyricon)

 

Satyricon KLP
Photo: Didrick Stenersen/VisitOSLO

Satyricon est l’un des groupes métal les plus grands de Norvège, et un des pionniers du genre black metal. Satyricon vient de sortir le disque Deep Calleth Upon Deep et a récemment joué sur le toit de l’immeuble KLP.


« Il faut que je mentionne mon premier spectacle Diamanda Galas, sur la Sentrum Scene, qui m’a fait une très forte impression », raconte Haraldstad.


« Et Slayer au Rockefeller, lors de la tournée Reign in Blood. Et aussi des spectacles originaux avec Candlemass et Atheist sur la même scène. C'était un peu détonnant, mais bien », affirme Wongraven.

 


Consultez le calendrier de concerts de VisitOSLO pour avoir un aperçu complet de tous les concerts qui sont organisés à tout moment dans la capitale.

 

Les lieux préférés des musiciens

Visitoslo.com uses cookies

for statistics etc. By using the site, you consent to our use of cookies. Read more.

Close